200 oliviers plantés sur des délaissés d’autoroute

Actualités

 

 

Création d’une oliveraie conservatoire dans le cadre d’un chantier d’insertion de CLARISSE Environnement

Dans le cadre de la gestion des tronçons autoroutiers et de la réalisation du Paquet Vert
Autoroutier, la société ESCOTA par l’intermédiaire de sa mission Développement Durable & Environnement a initié des actions de revalorisation de délaissés visant le redéveloppement de la biodiversité. Parmi ces actions, il est prévu l’implantation d’oliveraies conservatoires sur deux parcelles situées en bordure de l’A 57 sur les communes de Gonfaron et Puget-Ville. Dans un premier temps, la société ESCOTA s’est entourée de spécialistes pour s’assurer :

  • Le  suivi et la coordination générale du projet (cabinet X-AEQUO),
  • L’intérêt de la conservation de la biodiversité génétique agricole,(CBNM, Conservatoire Botanique National Méditérrénéen)
  • La faisabilité agronomique et le montage du projet technique oléicole (cabinets
    DOCS et CEDAT),
  • La capacité d’approvisionnement en variétés anciennes(pépiniéristesrégionaux,CBNM),
  • La cohérence du projet au regard de l’écologie des milieux naturels environnants
    (bureau d’étude BIOTOPE).

Par ailleurs, un rapprochement est initié avec l’interprofession oléicole (AFIDOL -
Association Française Interprofessionnelle de l’Olive et CTO – Centre Technique
de l’Olivier). Fort du partenariat entre le Groupe VINCI (au travers de sa Fondation et de certaines de ses sociétés d’exploitation autoroutière) et le réseau Cocagne, il a été
décidé de développer ce projet en y intégrant une dimension d’insertion socioprofessionnelle.

Dans cette optique, l’Association CLARISSE Environnement a été sollicitée au titre de son appartenance au Réseau Cocagne et son expérience en matière de développement et gestion de dispositifs d’insertion par l’activité économique et environnementale et a répondu favorablement à cette sollicitation. Actuellement et après plusieurs mois de négociations, d’échanges et de travaux sur ce projet, nous arrivons à la phase de mise en place concrète de cette activité :

La signature officielle des
conventions de partenariat entre la Société
ESCOTA, CLARISSE Environnement, la Fondation VINCI
et le Réseau COCAGNE
ainsi que la signature de la convention de mise à disposition de deux délaissés autoroutiers, entre la Société ESCOTA et CLARISSE Environnement.La Fondationintervient en apportant une aide financière à l’investissement pour CLARISSE Environnement.

Le chantier de plantation et
d’aménagement de l’oliveraie conservatoire

Dès le mois d’avril 2011 seront réalisés des travaux d’aménagement des parcelles par la Société ESCOTA, en vue de la plantation des arbres de l’oliveraie conservatoire.

Juin
2011 : Chantier d’insertion de CLARISSE Environnement pour la plantation
et la mise en culture de 207 arbres, 26 variétés différentes d’oliviers sur les
deux parcelles : GONFARON – 100 arbres. PUGET VILLE – 107 arbres.

Appui et conseils techniques : Cabinets X-AEQUO et DOCS.

10 à 12 jours de chantier pour la plantation sont réalisés par CLARISSE Environnement avec un encadrant technique d’activité et 4 à 5 salariés en insertion de CLARISSE
Environnement. Financement ESCOTA

Le chantier d’insertion pour
l’exploitation de cette oliveraie conservatoire année 2011-2012-2013.

Dés juillet 2011 et à raison de 18 à 25 jours de chantier d’insertion par
an, les équipes de CLARISSE Environnement interviendront sur le site pour
exploiter et entretenir l’oliveraie conservatoire. Financement ESCOTA.

A partir de Janvier 2012 : mise en place avec la Société ECOCERT de la
procédure de conversion et de certification bio pour l’oliveraie.

Année 2013 : première récolte permettant de produire de l’huile
d’olive.

De 2014 à 2027 : Exploitation par CLARISSE Environnement de
l’oliveraie ð vente de produits bio issus des cultures. CLARISSE Environnement devra autofinancer l’activité.

Cette nouvelle activité est rattachée au chantier d’insertion du MUY de
CLARISSE Environnement, agréé par le CDIAE du Var pour 16 postes
d’insertion  en 2011.

 

 

délaissés d'autorouteEscotaoiveraie